elmoudjahid

Développement sécurité et stabilité

Moment historique que celui vécu, hier, par la population de Tamanrasset, où l’un  des engagements du Président de la République en faveur de cette wilaya frontalière,  celui relatif à son raccordement au réseau de gaz naturel, s’est concrétisé sur le terrain.

Acquis indéniable au bénéfice de  l’amélioration du mode de vie des citoyens, ce projet, ayant nécessité un investissement lourd d’un  montant dépassant les 22 milliards de dinars, a été en effet mis en service hier lors d’une cérémonie rehaussée par la présence du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire,
M. Noureddine Bedoui, en sa qualité de représentant du Président de la République, et du ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni. Outre les autorités locales civiles et militaires, les élus de  Tamanrasset et ses notables, les responsables des différentes entreprises opérant dans le secteur de l’énergie, dont M. Abelmoumène Ould Kaddour, P-dg du groupe Sonatrach, étaient également présents à cette cérémonie. Il faut dire que la compagnie pétro-gazière a réussi haut la main l’exploit de la mise en œuvre de ce projet stratégique qui vient s’ajouter aux  réalisations socioéconomiques consacrées sous la conduite du Président de la République.


En effet, dans le cadre de l’alimentation de Tamanrasset en gaz naturel, Sonatrach a eu  recours au développement du champ de Tidikelt par l’installation d’une unité  de traitement de gaz brut d’une  capacité de 750.000 m3/ jour.


Le Groupe pétrolier a également procédé à la réalisation d’un gazoduc long de 350 km reliant Tidikelt à Tamanrasset pour le compte de Sonelgaz, et ce, pour permettre l’alimentation en gaz naturel de la région de Tamanrasset et des agglomérations avoisinantes, à savoir Arak, In Ekker, In Amguel, Outoul et Tit. La preformance de Sonatrach  à travers la mise en œuvre de ce projet réside dans son action synergique menée avec d’autres entreprises nationales.


La construction dudit gazoduc a été en effet confiée en 2014 à un groupement d’entreprises algériennes (ENGTP, ENCGB, Cosider canalisation et Kanaghaz). La fabrication des tubes a été confiée, durant la  même année, aux entreprises Alfapipe et Altumet. Pour  sa  part,  Sonelgaz a réalisé le réseau de  distribution de  gaz  naturel de la ville de Tamanrasset.  


Dans son allocution, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement  du territoire, M. Noureddine Bedoui, s’est dit «fier» d’avoir représenté le Président de la République pour procéder à la mise en service de cette nouvelle réalisation de Sonatrach et ses partenaires locaux. Une réalisation qu’il a qualifiée de «projet du siècle».

M.  Bedoui : Ce nouvel acquis  va permettre à Tamanrasset de se hisser en tant que pôle économique et industriel

Il s’est dit également convaincu que le raccordement de Tamanrasset en gaz naturel «offre de nouvelles opportunités pour cette wilaya  frontalière à même de se hisser  en tant que pôle économique et industriel  par  excellence au  double plan national et continental». «Le projet est acquis, ajoute-t-il, non pas uniquement en termes de création d’emploi (1.560 postes). Ce qui est gagé à travers sa mise en service, c’est aussi la relance de l’activité industrielle et de l’agriculture, tant le potentiel dont dispose Tamanrasset dans ces secteurs n’est pas suffisamment exploité et constitue, de surcroit, des «niches» d’investissement prometteuses», a-t-il fait savoir.


M. Bedoui a soutenu, toutefois, que grâce aux efforts consacrés par les  hautes autorités de l’Etat, «la dynamique de développement socioéconomique est bien visible à Tamanrasset».


«Dans ses instructions, le Président de la République insiste sur la nécessité d’accompagner et d’encourager davantage  cette  dynamique», a encore affirmé le ministre de l’Intérieur, mettant l’accent sur l’impact attendu en termes de paix et de stabilité  dans cette région frontalière.


«La sécurité et la stabilité sont des lignes rouges »,  a-t-il soutenu,  avant de rendre un vibrant hommage à l’Armée nationale populaire pour sa mobilisation ininterrompue pour la sécurisation des régions du Sud, plus particulièrement les zones frontalières. M. Bedoui a par ailleurs salué la politique judicieuse du Président de la République, affirmant que «le  pays et en phase de récolter les nombreux acquis réalisés sous la conduite de M. Abdelaziz Bouteflika en termes de progrès socioéconomiques et de  consolidation de la stabilité ».
 
M. Guitouni: 1.332 communes raccordées en gaz naturel

Les efforts consentis par l’Etat algérien en termes de raccordement en gaz naturel  se  sont traduits par un relèvement significatif du taux enregistré en la matière.
«Ce taux est passé de 25% en 2000 pour atteindre les 60 % à la fin 2017», a précisé dans son allocution le ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni. Selon lui, 1.332 communes sur un total de 1.541 sont aujourd’hui raccordées au gaz naturel.


Le volume financier consacré par l’Etat  dans ce cadre est de l’ordre de 560 milliards de dinars, soit près de 5 milliards de dollars. 


Pour ce qui est du taux d’électrification,  celui-ci a atteint les 98%, a encore indiqué M. Guitouni, mettant l’accent sur l’engagement de son secteur «pour la réussite de la politique sociale initiée par le Président de la République, notamment au profit des régions enclavées».


Le ministre s’est réjoui  par ailleurs du fait que le projet de raccordement de Tamanrasset au réseau de gaz naturel a été réalisé dans sa quasi-majorité par des entreprises nationales.


Il a souligné, par ailleurs, que l’Etat poursuit ses engagements visant à répondre aux besoins du citoyen dans différents secteurs, notamment en ce qui concerne le dessalement de l’eau de mer et le désenclavement des régions  rurales dans le domaine énergétique, tout en élargissant la couverture énergétique aux quatre coins du pays.


Notons par ailleurs que les deux ministres, M. Bedoui et  M. Guitouni,  ont présidé  une rencontre  avec  des  représentants de la société civile de  Tamanrasset  et des deux willayas  déléguées  d’In Salah  et In Guezzam, pour s’informer de leurs préoccupations et les transmettre aux secteurs concernés pour leur prise en charge.  

Une commission interministérielle sur les lieux prochainement

Le ministre de l’Intérieur, des   Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui   a fait savoir, à Tamanrasset, qu’une commission interministérielle   serait à nouveau dépêchée dans cette wilaya pour suivre les projets de   développement et prendre en charge les préoccupations des citoyens.   Présidant une séance de travail avec les représentants de la société   civile au terme de la visite de travail qu’il a menée dans cette wilaya, M.   Bedoui a indiqué qu’une «commission interministérielle sera à nouveau   dépêchée dans les semaines à venir à cette wilaya pour y suivre les projets   de développement et prendre en charge les préoccupations des habitants de   la région, par étapes et en fonction des priorités».  M. Bedoui a fait état, au cours de cette rencontre tenue au siège de la   wilaya, d’une «forte volonté d’accompagnement à la faveur des programmes   initiés par l’Etat. «Nous serons toujours à l’écoute des préoccupations des   citoyens et nous oeuvrerons à les concrétiser sur le terrain», a-t-il   assuré.  


Le wali de Tamanrasset, Djilali Doumi a présenté un exposé sur le   développement local au cours de cette rencontre qui a vu la signature d’une   convention de financement de la part de Sonatrach au profit de six clubs   sportifs de la wilaya.  

 

Les préoccupations des représentants de la société civile ont porté   essentiellement sur les projets routiers et le développement de l’activité   agricole et des jeunes entreprises dans la région.  

 

24 Avril 2017 Visite PDG Tamanrasset 152

                    Echorouk     -      El Bilad       -      ENTV